close

Air Algérie, RAM et Tunisair sont « celles qui remboursent le moins bien leurs clients »

Huit mois après le début de la crise sanitaire en Europe et au Maghreb et la décision des autorités des pays de la région de fermer les frontières et de suspendre les vols, de nombreux clients peinent à se faire rembourser.

Malgré les actions menées par les associations de consommateurs en Europe, les dossiers n’avancent pas tous au même rythme. Certaines compagnies aériennes ont commencé à rembourser mais d’autres rechignent à le faire. Elles proposent des avoirs et continuent de faire la sourde oreille quand elles sont interpellées par les clients ou les associations de consommateurs.

Les clients particuliers ne sont pas les seuls concernés par cette situation qui dure depuis mars dernier. Selon le site spécialisé Air Journal, les agences de voyages sont confrontées à la même situation : certaines compagnies refusent de rembourser les vols annulés à cause du Covid-19.

Action en justice contre plusieurs compagnies

Dans ce contexte, les Entreprises du Voyage (EdV), le syndicat des voyagistes français, incitent aujourd’hui ses adhérents à engager des poursuites judiciaires pour contraindre les compagnies concernées à honorer leurs engagements, comme le prévoient les textes de loi, explique Air Journal.

EdV a engagé le cabinet Equinoxe Avocats pour accompagner les agences de voyage dans leur démarche. Les compagnies du Maghreb figurent parmi celles qui sont ciblées par l’action du syndicat des voyagistes français.

Les compagnies Air Algérie, Royal Air Maroc et Tunisair sont critiquées pour leur politique de remboursement.

« La situation des passagers du Maghreb est tout à fait désolante. Les compagnies aériennes d’Afrique du Nord, en effet, sont celles qui remboursent le moins bien leurs clients de tout le bassin méditerranéen », constate, avec amertume, un dirigeant du soldeur de billets d’avion Bourse Des Vols, cité par Air Journal.

Des compagnies parfois difficiles à joindre

« Nous nous battons chaque jour pour obtenir, au profit de notre clientèle maghrébine, des réponses des compagnies régionales qui sont parfois très difficiles à joindre, même pour des professionnels du tourisme », a-t-il ajouté.

Ce n’est pas la première fois que les trois compagnies Air Algérie, Royal Air Maroc et Tunisair sont pointées du doigt en Europe. Fin septembre, une responsable chez Vol-retarde.fr, société spécialisée dans le recouvrement d’indemnités pour le passager victime de vol retardé, dénonçait leur attitude, les accusant d’appliquer leurs propres règles.

« Nous avons surtout des difficultés avec les compagnies low-cost et celles extra-européennes, notamment installées au Maghreb. Elles jouent sur le fait que leur siège est installé en dehors de l’Europe », a-t-elle expliqué.

Derniers Articles

© Copyright 2020 - Destinations Med.