1. Accueil
  2. Actualités
  3. Avion : la mésaventure de musiciens algériens avec British Airways
Actualités

Avion : la mésaventure de musiciens algériens avec British Airways

Parmi eux, le célèbre chanteur Amazigh Kateb qui a relaté l’histoire sur les réseaux sociaux cette semaine.

Avion : la mésaventure de musiciens algériens avec British Airways
Un avion British Airways.

C’est un drôle de mésaventure qu’ont vécue des musiciens algériens avec la compagnie aérienne britannique British Airways. Parmi eux, le célèbre chanteur Amazigh Kateb qui a relaté l’histoire sur les réseaux sociaux cette semaine.

Dans un live partagé sur sa page Facebook, le chanteur vedette du groupe mythique Gnawa Diffusion, a confié que la compagnie aérienne britannique, British Airways, l’avait empêché lui, ainsi que plusieurs membres de la troupe grenobloise, d’embarquer leurs instruments de musique à bord de l’avion à destination de Montréal, au Canada.

“Je n’ai jamais vu un tel acharnement”

“On va partir à Montréal, on est avec British Airways, une compagnie qui ne veut pas laisser monter les instruments à bord”, a indiqué le chanteur algérien qui ajoute que “c’est la première fois qu’il voit un tel acharnement”.

Le musicien algérien, qui anime des concerts aux quatre coins du monde avec sa troupe depuis plus de 30 ans, déplore que la compagnie aérienne britannique l’ait empêché de prendre son guembri.

Même constat pour Mohamed Abdennour, connu sous le nom de Petit Moh, mandoliste prodige, qui a dû lui aussi se séparer de son instrument pour pouvoir monter à bord de l’avion.

“Du coup moi je n’ai pas de guembri, Petit Moh n’a pas de mondole, on part sans nos instruments, on a dû appeler un taxi qui est venu chercher nos affaires”, a déploré le chanteur gnawi.

British Airways refuse-t-elle les instruments de musique à bord ?

Amazigh Kateb a indiqué que tous les membres du groupe, composé de musiciens algériens mais aussi d’autres nationalités, dont des français, ont eu droit à la même restriction. Sur site web, la compagnie britannique indique pourtant que “guitare flamenca, bugle ou orchestre complet, la place ne manque pas pour vos beaux instruments”.

La compagnie affirme qu’elle s’engage à transporter gratuitement l’instrument si ce dernier entre dans le cadre de la franchise à bagages, dans le cas contraire, le voyageur doit payer pour le mettre en soute à condition de bien “l’emballer dans un étui de protection rigide”.

Le groupe n’est pourtant pas à son premier voyage en avion. La troupe fondée à Grenoble au début des années 1990 a signé des concerts mémorables dans plusieurs pays des quatres continents, dont le Japon et les Etats Unis d’Amérique.

Suite à cette mésaventure, le chanteur, en concert à Montréal, ce 9 et 10 décembre, a dû lancer un appel à ses fans. “Cherche un mondole et un guembri à Montréal”, a-t-il écrit en légende de sa vidéo.

You cannot copy content of this page