1. Accueil
  2. Actualités
  3. Fin de l’opération Marhaba 2022 : un bilan en demi-teinte
Actualités

Fin de l’opération Marhaba 2022 : un bilan en demi-teinte

L’opération Marhaba touche à sa fin après cette édition qui a marqué son grand retour depuis la crise sanitaire. L’heure est au bilan.

Fin de l’opération Marhaba 2022 : un bilan en demi-teinte

Clap de fin pour Marhaba 2022 ! L’opération qui a fait son retour en juin dernier après deux ans d’interruption à cause du Covid 19, a permis à énormément de MRE (Marocains résidant à l’étranger) de regagner le bled pour les vacances d’été.

Ce jeudi 15 septembre marque la fin officielle de Marhaba 2022, après plus de 3 mois d’une organisation titanesque pour faire transiter les voyageurs depuis l’Espagne jusqu’au Maroc, notamment via les ports marocains de Tanger Med, Tanger ville, Al Hoceima et Nador. L’heure est donc au bilan, et d’après le média marocain Hespress, ce bilan est mitigé.

Marhaba 2022 : des chiffres en dessous de ceux de 2019

L’année de référence qui est prise en comparaison, est forcément celle de la dernière édition de l’opération, c’est-à-dire 2019, avant la paralysie causée par la pandémie.

En 2022, dans le contexte post crise et la levée des restrictions sanitaires, les autorités marocaines fondaient de gros espoirs dans ce retour de Marhaba, afin de booster le secteur touristique du pays. Mais l’affluence des MRE, même si elle a été au rendez-vous, n’a pas atteint les résultats escomptés et ne s’aligne pas aux chiffres enregistrés avant la pandémie : « Fin août, l’opération Marhaba avait enregistré une baisse de 16% des arrivées de personnes par les ports du nord du Maroc par rapport à 2019 », rapporte Hespress.

Au total, ce sont 2,8 millions de MRE qui ont été acheminés lors de cette édition de reprise, d’après les indications du chef du gouvernement marocain Aziz Akhannouch. Un chiffre en dessous des 3,2 millions de voyageurs enregistrés lors de Marhaba 2019, selon le ministère espagnol de l’Intérieur. Le port de Tanger Med a connu le plus d’arrivées avec un total de 673 419 passagers et 177.282 véhicules entre début juin et fin août.

Marhaba 2022 : les raisons de la baisse d’affluence

L’inflation qui a causé une flambée générale des prix n’est pas sans incidence : la hausse des frais de voyage a presque doublé, tant au niveau maritime qu’aérien, ce qui a découragé certains MRE à profiter de l’opération, les poussant à faire une croix sur leurs vacances au bled.

Malgré ce bilan en demi-teinte, Marhaba demeure « l’un des flux de personnes les plus importants dans le monde entre continents en si peu de temps », d’après Hespress, et il ne faut rien enlever aux moyens d’envergure déployés par le Maroc.

Pas moins de 1 000 agents (médecins, assistantes sociales, volontaires…) ont été mobilisés pour accueillir les MRE dans les ports, aéroports et aires de repos du royaume tout au long de l’opération estivale.