1. Accueil
  2. Actualités
  3. France : les expulsions d’Algériens ont explosé en 2023
Actualités

France : les expulsions d’Algériens ont explosé en 2023

Les ressortissants algériens ont été fortement touchés par la hausse des expulsions des étrangers en situation irrégulière en France en 2023.

France : les expulsions d’Algériens ont explosé en 2023
Le drapeau français / Par Mark / Adobe Stock pour Destinations Med

La France a accéléré les procédures d’expulsions d’étrangers en 2023, exécutant un total de 17.048 OQTF (obligation de quitter le territoire français), en augmentation de 1,2 % par rapport à 2022. L’augmentation a fortement touché les ressortissants algériens.

À l’automne 2021, le gouvernement français avait imposé de fortes restrictions sur les visas pour les ressortissants algériens, marocains et tunisiens afin d’amener leurs gouvernements respectifs à délivrer les laissez-passer consulaires nécessaires à l’exécution des OQTF.

Les expulsions devraient encore augmenter avec l’entrée en vigueur de la loi d’immigration adoptée en décembre dernier et qui a introduit des dispositions permettant l’expulsion des délinquants étrangers. Bien que plusieurs articles du texte aient été censurés, ceux liés aux expulsions ont été maintenus par le Conseil constitutionnel.

Plus de 2.500 Algériens expulsés de France en 2023

Les Algériens sont devenus, en 2023, les ressortissants les plus expulsés de France, selon les données du ministère français de l’Intérieur, rapportés par le site Schengen Visainfo, le vendredi 16 février.

Présents depuis 2014 dans le top 5 des étrangers les plus expulsés, les Algériens sont désormais passés en tête, détrônant les Albanais qui étaient les plus expulsés depuis 2017. Au total, 2.562 ressortissants algériens ont été expulsés de France en 2023, soit une très forte augmentation (+36 %) par rapport à 2022. En revanche, les expulsions d’Albanais ont baissé de 36 %.

Après les Algériens, ce sont les ressortissants géorgiens qui arrivent en deuxième position en termes de nombre d’expulsions de France en 2023, avec 1.642 cas contre 980 en 2022.

Outre les Algériens et les Géorgiens, l’augmentation a aussi touché les Afghans (+37 %), les Marocains (+16 %), les Tunisiens (+13 %) et surtout les Turcs (+141 %). Les Turcs restent cependant loin en nombre des autres nationalités les plus expulsées.

Les nationalités qui ont connu une baisse des expulsions en 2023 sont les Albanais, les Roumains, les Guinéens et les Ivoiriens, qui étaient historiquement les nationalités les plus expulsées de France.

Selon le décompte, la moitié des expulsions ont concerné des ressortissants de pays qui étaient d’anciennes colonies françaises d’Afrique, des pays des Balkans et de l’Europe de l’Est.

SUR LE MÊME SUJET :

OQTF : la France championne d’Europe des expulsions d’étrangers

Visa Schengen : voici ce que dépensent les Algériens en frais

You cannot copy content of this page