1. Accueil
  2. Actualités
  3. Un touriste marocain teste la cuisine algérienne
Actualités

Un touriste marocain teste la cuisine algérienne

L’Algérie serait-elle sur la bonne voie pour devenir une destination touristique ? L’afflux de certains touristes, notamment maghrébins, peut nous le faire penser.

Un touriste marocain teste la cuisine algérienne

L’Algérie serait-elle sur la bonne voie pour devenir une destination touristique ? L’afflux de certains touristes, notamment maghrébins, peut nous le faire penser.

Outre les touristes libyens, qui ont fait le buzz avec leurs cortèges de véhicules cet été, il y a eu aussi des Tunisiens qui ont opté pour l’Algérie. Mais ce qui peut étonner encore plus, c’est la présence de certains touristes marocains en Algérie, et ce, malgré le froid diplomatique entre les deux États voisins.

Un youtubeur marocain, dont la chaîne est nommée MouTaj, a sillonné pendant des jours les rues d’Alger. Mais, à la différence des autres touristes, ce qui l’intéresse en premier lieu, ce ne sont pas les sites connus ou les paysages naturels, mais plutôt la nourriture.

Un Marocain découvre la street food algérienne

L’une des premières vidéos de sa visite en Algérie prend place chez un gargotier traditionnel. Le youtubeur achète des « Mhadjeb », sorte de galettes farcies, mais aussi du « Msemen », beignet plat. En sortant, il achète aussi une banane.

“Regardez-moi la taille de cette banane”, s’est étonné le Youtubeur en épluchant le fruit tropical. “Il est bien sucré, vu sa taille, je m’attendais à ce qu’il soit fade”.

S’agissant de ses autres achats, il indique, concernant les « Mhadjeb », que “c’est exactement la même recette qu’au Maroc, il n’y a que les noms qui diffèrent ».

Le touriste va ensuite goûter, à Alger centre, l’un des produits les plus appréciés sur le marché de la street food : la fameuse pizza carrée“On dirait le Melwi de ma tante, ça a le même gout”, a-t-il lancé. Il va ensuite se rendre compte que c’est vraiment goûteux. “Cette pizza était réellement top”, affirme-t-il.

Le marocain ne se refuse rien, il veut aller au bout de son exploration culinaire. Il va goûter des Méchouis, des pitz, de la Karentika, mais aussi des gâteaux traditionnels. “C’est trop sucré”, confie le youtubeur, qui est aussi un sportif qui tente de conseiller à ses abonnés des aliments sains.

Cap sur des plats plus traditionnels

On ne peut pas visiter Alger sans passer par le restaurant le Roi de La Loubia. En y arrivant, ce Youtubeur tombe sur deux autres touristes marocains. “J’ai fait cinq stations pour venir chez le roi de la Loubia”, confie le youtubeur qui commande une salade piquante, des sardines, et bien sûr, une assiette de ragoût aux haricots blancs.

“Contrairement à nous au Maroc, la loubia algérienne est assez légère”, commente-t-il. Il savoure ensuite sa salade piquante où il décèle un goût d’ail avant de rester bouche bée en goûtant les sardines frites. Pour finir, il lâche sa cuillère et termine sa loubia en la buvant directement à même le plat.

Après sa dégustation de loubia, le youtubeur marocain vire vers des plats traditionnels. Il est invité dans un restaurant où il entre dans une discussion gastronomique avec un Algérien originaire du grand sud. Il y goûte d’abord le Hmiss puis découvre la Chekhchoukha et le Zviti, des plats assez piquants à base de poivrons, piments et tomates. “C’est vraiment formidable”, dit-il, conquis.

Le touriste a bien visité la ville d’Alger. Beaucoup d’Algérois l’ont reconnu, et l’ont invité soit à prendre un café ou à déjeuner. Il fait notamment un tour à la Casbah avec une jeune fille algérienne qui n’a pas manqué de lui faire goûter la fameuse Kebda algérienne, plat à base de foie.

You cannot copy content of this page