1. Accueil
  2. Actualités
  3. Voyage Algérie : une Britannique raconte son séjour à Timimoune
Actualités

Voyage Algérie : une Britannique raconte son séjour à Timimoune

L’Algérie, après une longue fermeture, s’ouvre peu à peu aux touristes étrangers et les fascine de plus en plus.

Voyage Algérie : une Britannique raconte son séjour à Timimoune
Image d'illustration : désert algérien (Crédits : AdobeStock)

L’Algérie, destination touristique originale, constitue souvent une heureuse surprise pour les visiteurs étrangers qui la découvrent. Le pays, après une longue fermeture, s’ouvre peu à peu aux touristes et les fascine de plus en plus.

« Tu hésites entre faire un marathon ou visiter un nouveau pays ? Alors pourquoi pas les deux ! », écrit Hannah Brown, journaliste et touriste britannique qui a visité l’Algérie pour la première fois en vue de participer au Treg Algeria Trail, un marathon qui s’est tenu du 26 novembre au 03 décembre 2022 à Timimoun, au sud-ouest du pays.

Outre Hannah, une trentaine d’autres athlètes de différentes nationalités ont pris part à ce rendez-vous à la fois sportif et touristique. La touriste britannique explique qu’il s’agit de plusieurs courses qui s’étendent sur plusieurs jours et diverses distances.

Les coureurs doivent se guider eux-mêmes et emporter avec eux tout ce dont ils pourraient avoir besoin en plein désert (eau, couchage et nourriture), explique la journaliste dans un article publié sur Euronews Travel.

Le Treg de Timimoune : « C’était presque un festival »

Sur la ligne de départ, la touriste trouve, outre les athlètes, des musiciens locaux qui mettent « de la bonne ambiance ». En effet, on voit sur la vidéo publiée par la même source, des athlètes étrangers chanter et danser avec des artistes locaux. La Touriste confie que « c’était comme dans un festival ».

La voyageuse, bien qu’elle admette ne pas avoir pu compléter son parcours, avoue qu’elle a été « complétement époustouflée par le paysage ». On la voit marcher sur les sables d’or, passer à côté de ruines abandonnés, s’arrêter à des grottes transformées en pauses touristiques et s’introduire dans des oasis parsemées au milieu du désert.

| LIRE AUSSI : Air Algérie : un passager filme son vol en Business Class

Un autre athlète étranger confie quant à lui qu’il « a couru 155 km en 27 heures… mais que c’était vraiment joli ». Il explique que « le paysage change tout le temps et qu’on passe des sables aux oasis et des petits plateaux aux petites montagnes ».

Un autre athlète, d’expression française, raconte qu’il s’est arrêté en pleine course pour prendre des photos d’un coucher de soleil « absolument magnifique ».