1. Accueil
  2. Actualités
  3. Voyage en Algérie : après leur rénovation, ces célèbres hôtels vont rouvrir
Actualités

Voyage en Algérie : après leur rénovation, ces célèbres hôtels vont rouvrir

Après avoir instauré le visa à l’arrivée pour les touristes étrangers, l’Algérie s'attelle désormais à rouvrir certains de ses établissements hôteliers publics.

Voyage en Algérie : après leur rénovation, ces célèbres hôtels vont rouvrir
La devanture d'un hôtel / Par connel_design / Adobe Stock pour Destinations Med

Les choses bougent dans le secteur touristique en Algérie. Le pays, longtemps resté fermé aux touristes, s’ouvre peu à peu et affiche un accueil de plus en plus chaleureux.

Après avoir instauré le visa à l’arrivée pour les touristes étrangers, l’Algérie s’attelle désormais à rouvrir certains de ses établissements hôteliers publics. C’est que rapporte un article du média Ennahar qui indique qu’une dizaine d’hôtels étatiques vont être modernisés et rouverts.

Toujours selon la même source, ces hôtels seront « prêts » entre 2024 et le premier trimestre de 2025, et ce, dans le cadre d’une « opération de modernisation du parc hôtelier public à travers le pays ».

Tourisme : une opération de modernisation du parc hôtelier public en Algérie

Parmi les établissements hôteliers publics qui seront bientôt de retour sur la scène touristique nationale, il y a celui de Lalla Khedidja à Tizi Ouzou, qui est censé aider à apporter un nouveau souffle au tourisme dans la région de Kabylie.

Il y a aussi l’hôtel de Mermoura, un hôtel 3 étoiles au cœur de la ville de Guelma, mais aussi celui de Cirta, à Constantine ouvert pour la première fois en 1912, et qui se caractérise par sa belle architecture qui fait de lui un véritable repère patrimonial et identitaire pour la ville des ponts suspendus.

Le retour d’une autre grosse pointure hôtelière étatique est également attendu. Il s’agit du Grand Hôtel d’Oran, ouvert pour la première fois en 1920 et ayant été le QG de la célèbre opération de l’attaque de la Poste d’Oran par l’OS en 1949.

Pour finir, la même source souligne que, toujours dans le cadre de cette opération de modernisation et du parc hôtelier public, l’hôtel Seybouse de Annaba a été rouvert le 20 février dernier en présence du ministre du Tourisme et de l’artisanat.

SUR LE MÊME SUJET :

Maroc : pourquoi la saison touristique est compromise

Maroc : Agadir pour des vacances les pieds dans l’eau

You cannot copy content of this page