1. Accueil
  2. Actualités
  3. Voyages : quatre mesures pour relancer les vols internationaux
Actualités

Voyages : quatre mesures pour relancer les vols internationaux

L’arrivée du vaccin n’est pas synonyme d’une reprise immédiate des vols internationaux. Il faudra beaucoup de temps pour vacciner la population mondiale et permettre ainsi une réouverture des frontières sans risques.

Voyages : quatre mesures pour relancer les vols internationaux

Depuis mars dernier, les vols internationaux sont perturbés. Ils ont été suspendus lors du premier grand confinement qui a touché la quasi-totalité des pays. Après une première reprise partielle cet été dans quelques régions du monde, de nombreux pays ont réintroduit des restrictions alors que d’autres ne les ont jamais levées.

Après neuf mois de perturbations, le secteur aérien est en difficulté. Le tourisme souffre également. Les États peinent à se mettre d’accord sur des mécanismes communs pour permettre une reprise des vols. Chaque État ou groupe d’États imposent leurs propres restrictions et les voyageurs hésitent à prendre l’avion de crainte de se retrouver bloqués à l’étranger ou soumis à une quarantaine dans des conditions difficiles.

Des pays, comme les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Arabie saoudite et les Émirats ont commencé à vacciner leurs populations. L’Europe devrait entamer la vaccination avant la fin de l’année. Mais l’arrivée des vaccins n’est pas synonyme d’une reprise immédiate des vols.

Il faudra un temps considérable pour vacciner tout le monde, ont rappelé cette semaine plusieurs organisations dont le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC), le Forum économique mondial (WEF) et le Conseil international des aéroports (ACI).

Reprise des vols : les quatre mesures

Selon ces organisations, il faut aller rapidement vers une reprise des voyages internationaux malgré la pandémie. Dans ce contexte, le WTTC et ses partenaires internationaux préconisent quatre mesures phares visant la relance à grande envergure des voyages internationaux.

La première mesure vise à mettre en place un régime de test mondialement reconnu au départ de l’avion. Ainsi, tous les passagers devraient être testés avant de prendre l’avion. Pour réaliser cet objectif, le groupe recommande de se focaliser sur un nouveau test rapide peu coûteux.

La deuxième mesure concerne la standardisation des protocoles de santé et d’hygiène. Le WTTC recommande d’appliquer des protocoles de santé et d’hygiène renforcés, tels que les protocoles WTTC Safe Travels, à même de garantir que le risque de contamination durant le voyage soit plus faible que dans l’espace public en général.

La troisième mesure réside dans l’adoption par tous les gouvernements d’une politique claire de gestion des risques. Le WTTC estime que l’approche actuelle de prévention des risques, symbolisée par la quarantaine obligatoire de quatorze jours, est totalement nuisible aux voyages d’affaires et de loisirs.

Enfin, la quatrième et dernière mesure vise à faire fonctionner de concert les efforts de vaccination avec des laissez-passer de voyage digitaux. Un voyageur pourrait ainsi soit être testé ou vacciné et par conséquent être apte à voyager. Dans ce cadre, un laissez-passer mondialement reconnu éliminerait les barrières de voyage restrictives et inutiles et les quarantaines contre-productives, préconisent le WTTC et partenaires.

Articles en Relation