1. Accueil
  2. Actualités
  3. Voyage Algérie : un touriste français surpris par le prix chez le coiffeur
Actualités

Voyage Algérie : un touriste français surpris par le prix chez le coiffeur

De passage à Oran, un touriste français a d’ailleurs fait l’expérience de passer chez le coiffeur. Il a filmé son expérience.

Voyage Algérie : un touriste français surpris par le prix chez le coiffeur
Oran - Algérie / Par rpbmedia / AdobeStock

Au-delà des paysages naturels, des sites historiques et de l’hospitalité des habitants, les touristes étrangers peuvent aussi être attirés par les prix bas de certains produits et services en Algérie, comparé à l’Europe.

En Algérie, un euro vaut un peu plus de 200 dinars au marché noir, un taux de change alléchant pour les Européens. En outre, les prix des produits de base et des services essentiels restent plus ou moins adaptés au pouvoir d’achat des Algériens, dont le SMIC ne dépasse pas les 20 000 dinars. Une situation économique qui peut rendre le séjour des visiteurs étrangers d’autant plus plaisant.

De passage à Oran, un touriste français a d’ailleurs fait l’expérience de passer chez le coiffeur. C’est au détour d’une petite ruelle, pas loin de la célèbre « place d’armes », qu’il tombe sur une petite boutique.

Oran : une coupe de cheveux « à 1 € »

« Bienvenue chez Bachir », indique l’enseigne du petit salon de coiffure. À l’intérieur, on écoute Cheb Hasni. Après les salamalecs, on invite le touriste à prendre place et on lui demande comment veut-il qu’on le coiffe.

Un coiffeur s’attèle alors à réaliser la coupe voulue tout en tentant de faire la conversation au touriste. « Moi je parle un français cassé », s’excuse maladroitement l’employé. « Tu parles mieux français que moi je parle arable », lui répond humblement le touriste.

Malgré le fossé de la langue, la discussion est entamée et la coupe est « proprement » réalisée. Le touriste semble satisfait et il le fait bien savoir. Il demande enfin, en écorchant la langue arabe, « Ch’hal Drahem ? », « Combien je vous dois ? ». Le Tenant du salon indique au jeune Français que la coupe lui a coûté 300 dinars.

@rediffusiontous

Un gringo chez le coiffeur en Algerie #voyage #algerie🇩🇿 #algeria #dz #dzpower #coiffeur #hair #haircut #explore

♬ son original – rediffusiontout

Le touriste ouvre sa sacoche et donne au coiffeur un billet de 500 dinars en lui demandant de bien vouloir garder la monnaie. Bien rafraîchi, il sort du salon et lance, étonné, comme s’il venait de se rendre compte d’une évidence : « Les gars, 300 dinars, ça fait un peu plus d’un euro ! C’est abusé ! ».

| Lire aussi : Voyages Algérie : les surprises du retour des Algériens de France

Dans les commentaires, les internautes saluent l’honnêteté et le professionnalisme des coiffeurs qui confirment que « le touriste en Algérie n’est pas traité comme un dollar ambulant ». « Dieu merci, en Algérie, on n’essaye pas d’arnaquer les touristes, on donne toujours le prix réel », lance un commentateur. Un autre indique que si c’était en France, « on ne lui ferait pas cette coupe pour moins de 15 € ».