1. Accueil
  2. Actualités
  3. Un touriste français en Algérie : hospitalité et sandwich à 0,10 €
Actualités

Un touriste français en Algérie : hospitalité et sandwich à 0,10 €

Sur sa chaîne Tibi Jones, qui rassemble plus de 10 000 abonnés, ce touriste a posté des vidéos où on le voit explorer les villes d’Oran et de Tlemcen, en Algérie.

Un touriste français en Algérie : hospitalité et sandwich à 0,10 €
Plateau Lalla Setti - Tlemcen / Par rpbmedia / AdobeStock

À la fois méconnue et mystérieuse, l’Algérie s’affirme peu à peu comme une destination originale pour les touristes en quête d’authenticité. Le pays, bien qu’il n’attire encore que peu de visiteurs étrangers, arrive quand même à leur donner des souvenir inoubliables. C’est en tout cas ce que pense un touriste français qui vient de visiter l’ouest du pays.

Sur sa chaîne Tibi Jones, qui rassemble plus de 10 000 abonnés, ce touriste a posté des vidéos où on le voit explorer les villes d’Oran et de Tlemcen. Malgré les quelques difficultés qu’il a rencontrées pour décrocher son visa pour l’Algérie, le touriste confie qu’il ne regrette pas sa venue.

« Ce n’est vraiment pas donné de venir ici, tu dois faire ton visa et c’est la galère », indique-t-il, expliquant qu’il habite loin du consulat de sa région en France, ce qui a fait que les allers-retours l’ont un peu fatigué. Il ajoute toutefois que même si « le visa coûte quand même plus de 100 €, alors que d’autres pays la fournissent gratuitement, ça vaut le coup de découvrir des endroits comme ça, où l’on ne trouve aucun touriste ».

Un « Gringo » à Tlemcen

Le jeune Français commence sa vidéo, nommée « un gringo en Algérie », en plongeant dans les décors d’un marché populaire à Tlemcen. Il ne va pas tarder à tomber sur une petite gargote où il va grignoter un « sandwich Karentika ».

| Lire aussi : Voyage Algérie : les 5 lieux à visiter, selon un magazine français

« C’est combien ? », demande le touriste. « 20 dinars », répond le vendeur. « C’est super bon », commente le touriste après avoir goûté son sandwich à « moins de 0,10 € ». Le vendeur se rend vite compte qu’il s’agit d’un touriste, il lui fait alors goûter la recette en « mode sec », soit sans pain.

Après le marché couvert, le touriste se rend au palais Mechouar, fondé par la dynastie Zianide au 13ᵉ siècle. Le visiteur est fasciné par la grandeur de l’édifice, ses mosaïques et ses fontaines, mais surtout par son passage secret et la beauté de son architecture.

Il monte ensuite dans le téléphérique. Terminus au plateau Lalla Setti, qui domine la ville et depuis lequel le youtubeur va savourer une vue imprenable sur la capitale des Zianides.

« À Oran, on n’est pas trop dépaysé »

Le touriste français poursuit son aventure en Algérie et se rend à Oran, la radieuse, ou il va encore entamer son aventure dans un marché populaire. À la différence de Tlemcen, « beaucoup de gens parlent français à Oran », explique-t-il.  En effet, il rencontre quelques commerçants qui ont vécu en France et qui n’ont pas manqué de lui souhaiter la bienvenue.

| Lire aussi : Algérie : un touriste français étonné par un sandwich à 2 € – Vidéo

Outre la cathédrale sacré cœur, qui a suscité sa curiosité, le youtubeur va également visiter le fort Santa Cruz, érigé par les espagnols et situé sur les hauteurs de la capitale de l’ouest algérien. Il ne manquera pas d’ailleurs de filmer la splendide vue qui donne sur la ville, mais aussi sur la baie d’Oran.

Outre ses paysages, l’ouest algérien charme également par l’hospitalité de ses habitants. Tout au long de son exploration des deux villes, le touriste a été salué des dizaines de fois. À Tlemcen, un jeune homme a pris la peine de lui expliquer, gratuitement, les secrets du palais Mechouar. À Oran, on lui a souhaité la bienvenue plusieurs fois et on lui a même offert des noix de cajou.

You cannot copy content of this page