1. Accueil
  2. Actualités
  3. Titre de séjour en France : une préfecture sans files d’attente
Actualités

Titre de séjour en France : une préfecture sans files d’attente

Selon le journal Le Parisien cependant, une préfecture a réussi à « fluidifier le parcours des étrangers » pour l’obtention d’un titre de séjour.

Titre de séjour en France : une préfecture sans files d’attente
France : elle a travaillé avec de faux documents, peut-elle demander un titre de séjour ? Photo par hcast / Adobe Stock

Pour les étrangers souhaitant s’installer légalement en France, l’obtention d’un titre de séjour relève souvent du parcours du combattant. Entre mauvaise volonté politique et lourdeurs administratives, ils se retrouvent parfois sans-papiers malgré eux.

Plusieurs associations, dont la Cimade, déplorent régulièrement les files d’attente interminables et dénoncent le calvaire des demandeurs des titres de séjour.

Titres de séjour : les préfectures pointées du doigt

En effet, les préfectures sont fréquemment pointées du doigt par les collectifs, les associations et les demandeurs, que ce soit pour les retards dans les réponses ou encore pour la non application de la consigne du Conseil d’État concernant la mise en place d’une alternative au téléservice.

Selon Le Parisien cependant, une préfecture (Seine-et-Marne) a réussi à « fluidifier le parcours des étrangers ». Dans un article (payant) paru jeudi 20 avril, le média français expose les efforts fournis par cette administration française en vue de faciliter les choses aux demandeurs de titres de séjour.

Préfecture de Seine-et-Marne : un cas à part ?

Cette préfecture indique de son côté qu’elle a pu accorder plus de 26 000 titres de séjour en 2022, et ce, bien que certains cas aient nécessité une enquête concernant plusieurs critères comme l’ancienneté de séjour et son aspect continu.

Pour cette préfecture, se passer des files d’attente constitue une priorité. Pour ce faire, 750 rendez-vous y sont ouverts chaque semaine, fait savoir Juliette Wattebled, la directrice de la DDII (direction départementale de l’immigration et de l’intégration).

Selon cette responsable, outre le délai d’attente qui « varie de 3 à 5 semaines » seulement, sa préfecture accorde entre 75 et 90 titres de séjour par jour, et ce, pour 200 à 250 venues quotidiennes, a-t-elle confié au média français.

En plus des rendez-vous, la préfecture convoque elle-même une centaine de personnes, tout en portant une attention spéciale aux cas les plus urgents. En adoptant ces réflexes, la responsable assure que sa préfecture s’est débarrassée des files d’attente.

En outre, la préfecture Seine-et-Marne dispose, depuis juillet 2021, de locaux rénovés, notamment d’une grande salle et de plusieurs box qui permettent d’accueillir plus de 100 demandeurs chaque jour. Pour faciliter encore plus les choses, les étrangers ont à leur disposition un photocopieur, un photomaton ainsi qu’un monnayeur.

Comment cette préfecture est-elle organisée ?

Selon sa directrice DDII, la préfecture Seine-et-Marne compte en premier lieu sur son service de renseignement aux usagers (SRU). Quatre agents y assurent l’accueil des demandeurs et répondent à 1 800 requêtes par mois, affirme la responsable qui précise que sur plus de 21 000 réponses délivrées en 2022, 86 % ont été fournies sur place.

L’objectif, selon la directrice DDII, est de répondre aux demandeurs dans un délai qui ne dépasse pas les 5 jours. Un délai qu’elle dit respecter les trois quarts du temps.

Pendant que le SRU s’attèle à répondre aux usagers, la DDII s’occupe quant à elle de l’instruction des dossiers, explique la responsable qui souligne qu’outre la SRU, la préfecture dispose aussi d’un point d’accès numérique au niveau des sous-préfectures de Melun, Meaux et Torcy.

Pour finir, Juliette Wattebled dévoile que sa préfecture dispose d’une trentaine d’agents dans le bureau des titres de séjour assurant leur service depuis 12 différents guichets où ils accueillent les demandeurs des titres de séjour.

SUR LE MÊME SUJET :

Titre de séjour en France : les coulisses d’une démarche « simplifiée »

Titre de séjour en France : 2 nouvelles démarches dématérialisées

You cannot copy content of this page