1. Accueil
  2. Lieux, Cuisine
  3. Un gâteau algérien classé 4e meilleur au monde
Lieux, Cuisine

Un gâteau algérien classé 4e meilleur au monde

Le fameux gâteau algérien figure en 4e position d’un classement culinaire mondial.

Un gâteau algérien classé 4e meilleur au monde

Vêtu de blanc et fourré d’amandes moulues et d’un zeste de citron, il fond dans la bouche, libérant une saveur délicate. Le « Makrout El Louz » n’a pas laissé indifférentes les papilles du jury du site Taste Atlas, spécialisé dans la cuisine traditionnelle internationale.

Le gâteau algérien vient d’être classé 4e sur une liste de 50 gâteaux. Il a coiffé au poteau sablés français et autres cookies américains, confirmant sa réputation de gâteau raffiné, symbole d’un savoir- faire transmis de générations en générations.

Souvent présenté dans de jolies caissettes, il trône sur les tables lors de grandes occasions : fiançailles, mariage ou circoncision. L’offrir à ses invités est un prestige !

Dans les pâtisseries algériennes, le prix à l’unité d’un makrout el louz varie entre 100 et 180 dinars. Nous avons voulu en savoir un peu plus sur cette gourmandise qui vient d’être couronnée 4e meilleur gâteau au monde.

Un gâteau qui nous vient d’Alger

Bienvenue à la pâtisserie La Casbah, à la rue Ben M’hidi. Cette enseigne algéroise existe depuis 1975. Ses gâteaux traditionnels sont très appréciés par les clients. À la tête de ce commerce, deux sœurs : Akila et Baya.

Sous l’œil avisé de Meriem Esbahi, leur maman, elles veillent à faire tourner cette pâtisserie où Makrout El louz figure en bonne place sur le présentoir.

À 83 ans, Meriem, native de la Casbah, nous parle de sa spécialité. « C’est une ancienne recette algéroise. À l’époque, dans les familles les mères apprenaient à leurs filles à confectionner cette confiserie. C’est ce que j’ai fait depuis mon plus jeune âge. À la disparition de mon mari en 1979, j’ai repris sa pâtisserie ».

Même si Meriem a légué son savoir-faire à ses filles, elle n’a pas oublié la recette de ce succulent gâteau qui affole les papilles des clients : « Il faut de la poudre d’amande pures, du zeste de citron, un œuf, du sucre, et une pincée de vanille. On prépare la pâte à base de ces ingrédients, puis on la coupe en losanges. Il faut ensuite tremper chaque gâteau dans un sirop froid et couvrir de sucre glace. Le goût particulier de ce gâteau algérois est obtenu grâce au savant mélange d’amandes et de zeste de citron ! ».

De son côté, sa fille Akila souligne que de nombreux clients passent commande avant de voyager : « Ce gâteau est très apprécié par tous les Algériens dans le monde. Il a voyagé jusqu’aux USA ! Certains l’achètent pour le revendre même en France en réalisant de bons bénéfices ».

Un savoir-faire transmis de générations en générations

La préparation de ce gâteau nécessite un savoir- faire qui se transmet parfois de parents à enfants. La Maison Serir, (Rue Arbadji, Casbah), fait partie des pâtisseries qui perpétuent l’art de la confection des gâteaux traditionnels. Nous sommes allés à la rencontre de Abdelhak Serir, l’un des descendants de cette famille, spécialisée dans cet art.

« C’est l’une des plus anciennes pâtisseries d’Algérie. Notre enseigne existe depuis 1921. Le 7 juillet dernier, nous avons participé à une exposition organisée par la Chambre de commerce et d’industrie (CACI) mettant à l’honneur dix entreprises créées avant l’indépendance ».

Dans le laboratoire de sa pâtisserie, au cœur de l’ancienne médina, Abdelhak prépare les gâteaux sur commande pour 100 dinars la pièce. « La pâte reste 18 heures au frigo. Elle a besoin de se reposer pour être facile à façonner. (…)

Au préalable j’aurais préparé un sirop avec du sucre, de l’eau et un peu de ma’zhar (eau de fleur d’oranger). Les gâteaux y sont imbibés puis plongés dans du sucre glace. Avec une paire de gants, je lisse la surface de Makrout El louz afin d’obtenir une parfaite homogénéité. Et voilà, il est prêt à être dégusté ! ».

Qu’est ce qui donne cette saveur si délicate à ce gâteau traditionnel ? Réponse de ce pâtissier : « C’est le mélange des amandes et du zeste de citron qui confère cette saveur particulière à makrout el louz. Une spécialité algéroise qui figure dans notre patrimoine national ! ».

Un gâteau qui mérite d’être connu et dégusté dans le monde entier.

Par : K. A.