1. Accueil
  2. Actualités
  3. Voyage Maroc : les repas de la RAM critiqués (photos)
Actualités

Voyage Maroc : les repas de la RAM critiqués (photos)

Dans un tweet, un Marocain résidant à l’étranger (MRE), indique que sur le vol Oujda - Paris, le plateau servi par la RAM laisse à désirer.

Voyage Maroc : les repas de la RAM critiqués (photos)
Avion de la RAM / Capture d'écran

La Royal Air Maroc (RAM) a plutôt mauvaise réputation sur la toile. Ses passagers font des réseaux sociaux un véritable défouloir.

En effet, rien que sur Twitter, on peut trouver plusieurs publications critiquant soit la politique de remboursement adoptée par la compagnie aérienne marocaine, soit sa gestion des bagages.

RAM : un petit sandwich en guise de repas

Mais la RAM est aussi critiquée pour la qualité de ses repas. Dans un tweet, un Marocain résidant à l’étranger (MRE), indique que sur le vol Oujda – Paris, le plateau servi par la RAM laisse à désirer. Il joint d’ailleurs à sa publication deux photos montrant le petit déjeuner servi par la compagnie.

Sur les images, on peut voir un petit sandwich, avec à l’intérieur une tranche de fromage et une autre de viande, ainsi qu’une boite de yaourt. « Désormais, voici le petit déjeuner de la RAM sur la ligne Oujda – Paris », déplore le voyageur.

En outre, il confie que sur le vol aller à bord de la RAM, soit Paris – Oujda, on lui a servi en guise de diner presque la même chose. « Le diner à l’aller consistait en un petit sandwich bœuf et un yaourt », dévoile-t-il, tout en indiquant que les voyageurs n’avaient pas d’autres choix.

Outre la maigreur du repas, le voyageur n’a pas manqué de se pencher sur sa qualité. « Le pain était dur bien sûr », a-t-il déploré dans son tweet, avant de souligner que « ce n’était pas le cas sur les lignes Paris-Marrakech et Paris-Rabat qu’il avait fait en décembre dernier ».

RAM : des macarons à Rabat et du Makrout à Oujda

Le post de cet internaute a suscité plusieurs réactions. Un commentateur a souligné que « c’est exactement ce qu’il avait eu il y a cinq jours sur un vol Fès-Paris, plus un coca et une madeleine » en guise de bonus. « En business, les gens de Rabat méritent des macarons et ceux d’Oujda des makrouts », compare un autre internaute.

| Lire aussi : Transavia reprend ses vols avec le Maroc

Il se demande d’ailleurs comment on peut trouver « un service entier » sur les lignes Rabat et Marrakech alors que les passagers sont maigrement servis sur les lignes d’Oujda et Fès. « Curieux de connaître les raisons de ce déclassement », s’interroge-t-il. « Probablement en raison de la qualité des voyageurs », lui répond-on en commentaire.

Avec la RAM, quand on est mieux servi question nourriture, on risque de prendre cher côté bagages. C’est ce qu’indique une autre cliente de la compagnie marocaine qui confie « qu’elle a eu droit à un plat de Marka sur le vol Bruxelles-Casablanca avec toutefois une valise en soute perdue ». « La RAM à éviter », conclut-elle.